Patte d’oie positive

50,00  TTC

Livré sans manche

La patte d’oie positive est un outil en acier dur, zingué BIO. C’est un sarcloir à fixation centrale qui permet un désherbage même quand la culture est déjà fort développée car les extrémités du couteau peuvent passer en-dessous de la plante. Le couteau de la patte d’oie positive est de forme triangulaire est a tendance à butter légèrement la culture. Cet outil est particulièrement efficace pour désherber sous les graviers. Cet outil permet de couper et de racler la terre et la mousse.

Livraison gratuite à l’achat d’une Guerilu

Description

La patte d’oie positive est un outil en acier dur, zingué BIO.

La patte d’oie positive est un sarcloir à fixation centrale qui permet un désherbage même quand la culture est déjà fort développée car les extrémités du couteau peuvent passer en-dessous de la plante.

Le couteau de la patte d’oie positive est de forme triangulaire est a tendance à butter légèrement la culture.

La patte d’oie positive est particulièrement efficace pour désherber sous les graviers. Cet outil permet de couper et de racler la terre et la mousse.

Le désherbage des surfaces non cultivées et souvent peu perméables comme les allées, l’entrée du garage, la cour, la terrasse, le long des clôtures et murets, à l’aide de pesticides est une source très importante de pollution de l’eau. Les désherbants naturels, même BIO, sont donc à proscrire.

Les outils de désherbage manuel tels que le sarcloir plat, le sarcloir oscillant manuel, la patte d’oie positive et négative, le sarcloir triangle pointu et arrondi permettent de désherber des surfaces dures. Leur efficacité est liée à leur utilisation régulière. Le désherbage manuel est assez fastidieux mais constitue un excellent exercice physique!

De plus, les « mauvaises herbes » sont généralement des plantes à fleurs indispensables à l’équilibre écologique. Dès lors, il convient de les appeler « adventices », c’est-à-dire « qui viennent en plus », « qui n’ont pas été semées ». Ces plantes, lorsqu’elles fleurissent, constituent un grand garde-manger pour les insectes auxiliaires (les insectes qui maintiennent le potager en bonne santé : les décomposeurs, les prédateurs et les pollinisateurs).

Dès lors, il est intéressant de garder des zones sauvages dans son terrain. Des coins sauvages permanents, présents d’une année sur l’autre, sont indispensables aux auxiliaires: pour leur reproduction, leur nidification et pour leur offrir un territoire de chasse plus vaste que la seule superficie du potager. Pour pouvoir accueillir l’ensemble des auxiliaires, ces coins sauvages doivent également être diversifiés: hautes herbes, buissons impénétrables, arbres et arbustes, vieux murs et tas de pierres, terre battues, points d’eau, …

Informations complémentaires

Poids0.400 kg

Documents / fiches

Pas de documents

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.