Paillage

laine paillage
Feutre en laine de mouton 300gr/m² 106,48  TTC
laine paillage
Feutre en laine de mouton 400gr/m² 91,43 182,83  TTC
feutre laine de mouton
Feutre en laine de mouton 600gr/m² 68,58 137,13  TTC
laine paillage
Feutre en laine de mouton 900gr/m² 102,84 205,71  TTC
Crochets métalliques en U 32,00  TTC
TerraU-Pins – Crochets de sol 76,00  TTC
Plantex RaciBloc (325g/m²) 52,15 300,50  TTC

Aménager les sols et prévenir les mauvaises herbes à l’aide d’une toile géotextile

Les professionnels de l’aménagement paysager ont souvent recours à des solutions alternatives pour protéger les sols et leur permettre de séparer différentes matières. L’intégration d’une toile géotextile ou d’un feutre synthétique constitue ainsi une solution idéale pour séparer le sable et les graviers, et prévenir l’apparition des mauvaises herbes. Longtemps réservée à la seule industrie du bâtiment, la toile en polypropylène est désormais très populaire auprès des paysagistes, qui n’hésitent pas à s’en servir pour limiter la propagation de certaines plantes aux racines invasives.

Les avantages considérables du paillage

1 heure pour pailler son jardin, c’est 10 heures d’entretien en moins.

  • Beaucoup moins de désherbage, voire plus du tout, car le paillis limite les herbes indésirables. En réalité, il empêche seulement la germination des plantes, par manque de lumière, mais il n’empêche pas la repousse des vivaces en place s’il en reste dans le sol (racines, tiges souterraines, bulbe, tubercule…). Il faut donc très bien désherber en arrachant toutes les racines avant de pailler. Surtout les racines des plantes récalcitrantes comme le chiendent, l’oxalis, le chardon… Pour être efficace, le paillis devra être suffisamment épais. Si des herbes parviennent à s’installer dans le paillis, il sera très facile de les arracher, car, sous le paillis, la terre sera aussi beaucoup plus souple.
  • Plus besoin d’arroser. La paillage limite fortement le dessèchement du sol par l’évaporation de l’eau. Si un binage vaut deux arrosages, le paillage en vaut eu moins cinq. Économie d’eau assurée! Seules les jeunes plantations devront être arrosées. Plus âgées, elles se débrouilleront.
  • Plus besoin de binage, car le paillage favorise l’infiltration de l’eau en protégeant la terre de l’impact destructeur des gouttes de pluie. Il évite le phénomène de battance (formation d’une croûte en surface), le ruissellement et l’érosion.
  • Plus besoin de bêcher. Le paillis organique nourrit les microorganismes, les lombrics et tous les êtres vivants du sol qui ameublissent la terre et créent des galeries qui l’aèrent. Plus ils la travaillent, moins vous avez à le faire. Les paillis en plastique n’ont pas cet avantage.
  • Plus besoin d’engrais. Les plantes sont mieux nourries grâce à une activité biologique du sol plus forte. Le paillis protège la terre de la chaleur. Sous le paillis, elle est moins chaude en été, 25°c maximum alors qu’elle peut dépasser les 50°c sans paillis; elle reste donc vivante avec une activité permanente des bactéries, champignons, lombrics, …. Ce sont les principaux “cuisiniers des plantes” qui, en décomposant les paillis organiques nutritifs, préparent leur nourriture et leur bâtissent une structure accueillante.
  • Protection contre le gel. Les paillis épais forment une couette efficace pour protéger les plantes en hiver et la vie du sol. Dessous, protégés du gel, les lombrics restent actifs une grande partie de l’hiver et travaillent la terre à la place du jardinier.
  • Des plantes mieux protégées de leurs ennemis. En été, le paillis abrite et protège de la chaleur les insectes auxiliaires comme les carabes et les staphylins (mangeurs d’œufs de limaces et d’escargots, de pucerons), les mille-pattes, les batraciens, les musaraignes. En hiver, il constitue une couette très efficace pour ces mêmes auxiliaires et d’autres comme la coccinelle à sept points et les syrphes.

Comment poser une toile géotextile ?

Pour réussir votre projet d’aménagement paysager, il est important de bien savoir poser votre toile géotextile en polypropylène. Commencez par choisir un grammage minimum de 120 g/m² pour obtenir au final une certaine solidité. Creusez le sol pour obtenir une surface plane, et n’hésitez pas à évacuer les roches et graviers qui pourraient gêner l’opération. N’hésitez pas à dérouler votre toile directement sur le sol, et découper la bonne mesure au cutter ou à l’aide d’une paire de ciseaux. Quoiqu’il arrive, n’abusez pas de cette technique, sauf si vous avez l’intention d’opter pour un géotextile biodégradable. En effet, le matériau employé dans la confection d’une toile n’est pas systématiquement synonyme de respect de l’environnement.

Quel prix pour une toile géotextile ?

Le prix d’une toile géotextile se mesure généralement au mètre carré. Un feutre géotextile coûte ainsi aux alentours de 1 à 1,50 euro le m² et s’achète le plus souvent sous la forme de rouleaux à découper soi-même. Un rouleau pourra ainsi coûter entre 10 et 75 euros dans la majeure partie des cas. Comme dit précédemment, le choix d’un textile dépendra directement de vos besoins, ainsi que de la résistance nécessaire pour l’aboutissement de vos travaux de jardinage.

Feutre en laine de mouton pour paillage

Ce voile de protection fabriqué avec 100% de laine issue d’élevage de moutons régionaux, lavée et transformée en Belgique est entièrement naturel, écologique et renouvelable. Grâce à cette solution respectueuse de l’environnement, retrouvez toutes les qualités de la laine pour vos plantations, vos jardins et vos espaces verts!

Le feutre en laine de mouton va:

  • Ralentir l’évaporation du sol, fixer l’humidité de l’air et va permettre à la terre de conserver sa fraîcheur. De par sa structure, la laine a la capacité de retenir 30% de son poids en eau grâce à ses fibres creuses, ce qui lui permet de capter la rosée du matin par sa capillarité pour la restituer au goutte à goutte au fil de la journée. Ce phénomène naturel permet de limiter les arrosages.
  • Protéger le sol du vent et des écarts thermiques: il sera une barrière efficace pour les plantes sensibles au froid, la laine étant une fibre isolante par nature. Matériau très respirant, ses propriétés isolantes sont conservées même lorsqu’il est mouillé grâce aux coussins d’air entre les fibres qui empêchent la plante de geler.
  • Biodégradable, le feutre en laine de mouton ne contient aucune substance nocive car notre laine qui le compose n’est pas traitée. Ce feutre est très bien assimilé dans le sol après dégradation, il apporte au sol des nutriments qui l’enrichissent tels qu’azote, phosphore et potassium.
  • Son utilisation va fortement réduire voire éliminer le désherbage et favoriser l’activité biologique du sol. De plus, le feutre est un répulsif contre les gastéropodes (limaces, escargots) grâce à sa texture répulsive.
  • En fonction des profils du terrain, le feutre en laine de mouton permet de retenir la terre et d’en limiter l’érosion.
  • Léger à la mise en place, le feutre en laine de mouton se coupe facilement et grâce à sa couleur neutre qui peut légèrement varier en fonction des arrivages de laine, il s’intègre très bien dans le paysage. Les rouleaux sont vendus et proposés en cinq densités différentes: 300gr/m², 400gr/m², 500gr/m², 600gr/m² et 900gr/m².

 

Articles qui peuvent vous intéresser: